blocks_image
Maestro !


Au commencement il n’y avait qu’un nom, ce nom, musical, exotique, véritable sérénade à l’ombre d’un jardin andalou : Claudio José Domingo Brindis de Salas y Garrido. Qui était-il, ce jeune homme ? D’où venait-il Je n’en avais pas la moindre idée. Un citoyen espagnol, sans doute, à en juger par l’étendue de ses noms et prénoms. Au Conservatoire, élèves et professeurs parlaient de lui avec admiration sans donner plus de précisions sur ces origines. C’était déjà un premier signe : le jeune homme s’entourait-il d’un voile mystérieux pour mieux fasciner les autres ? …

Dans ce roman librement inspiré de la vie du grand violoniste cubain de la fin du XIXe siècle, Eduardo Manet renoue avec les thèmes qui lui sont chers et on fait le succès des ces précédents ouvrages : l’exil, les mystères de l’amour et de la création.
Voulez-vous écrire votre commentaire ? Allez à Recensions.
Voulez-vous acheter ce livre ? Contactez la maison éditrice Laffont